PARIS, 20 décembre (TICsanté) – La société netAktive a développé, en partenariat avec l’Institut Mutualiste Montsouris (Paris XIVe), une solution informatisée de gestion et de planification des chimiothérapies entièrement en ligne, accessible depuis un navigateur Internet.
Très sensibles aux réactions des patients, les traitements de chimiothérapie se décalent souvent dans le temps, entraînant de nécessaires recalculs de leur périodicité. Résultat, « lors de la création du département d’oncologie de l’Institut mutualiste Montsouris, en 2010, l’assistante médicale passait l’essentiel de son temps à gérer des plannings », explique Bruno Letellier, chef de projet chez netAktive, interrogé par TICsanté.

L’un des professeurs de l’institut a donc contacté l’éditeur pour créer un logiciel de planification des chimiothérapies, avec une fonction de réservation des ressources (lits, fauteuils…) et d’édition de plans personnalisés de soins pour les patients. Autant de tâches fastidieuses à gérer manuellement.

Deux ans plus tard, Gesplic (GEStion et PLanification Informatisée des Chimiothérapies) est devenu une solution logicielle complète. Elle permet la prise en charge du patient, l’édition des plans personnalisés de soins, la validation de traitement, etc.

Accessible en ligne, via un navigateur Internet, Gesplic permet à ses utilisateurs d’accéder à un dossier patient dédié regroupant toutes les données du malade: historique des traitements, molécules et doses administrées, validation des séances, recueil de toxicité, etc. Des fonctions de gestion des protocoles de chimiothérapie, d’édition des plannings patients ou des comptes-rendus de traitement, ont notamment été implémentés. Gesplic propose également une fonction d’aide à la prescription, avec calcul automatique des doses de médicaments après validation des paramètres cliniques et biologiques de chaque séance.

« L’intérêt du logiciel est de pouvoir accéder à toutes les données patient partout dans l’hôpital, contrairement au système actuel, qui consiste en général à remplir un cahier de chimiothérapie papier », souligne Bruno Letellier. Une dizaine d’établissements lui ont donc fait part de leur intérêt pour le logiciel.

Un intérêt des établissements d’autant plus grand que le logiciel se veut simple à utiliser. Après une formation de quelques heures, les utilisateurs (médecins, infirmiers, secrétaires, pharmaciens) de l’Institut Mutualiste Montsouris ont déclaré n’avoir eu besoin que d’une semaine pour s’habituer à son utilisation.

Source : TICSanté – Le journal APM de l’informatique